lundi 26 avril 2010

Le pruneau



Le pruneau


On connaît le pruneau pour ses propriétés laxatives. Mais il a bien d’autres vertus. Le pruneau facilite la perte de poids, évite les fringales, il est antiride, stimule le cerveau et combat l’hypertension. Quelques indications intéressantes.
-Le pruneau facilite la perte de poids
Pourquoi le pruneau favorise-t-il la perte de poids ? Le pruneau a une saveur sucrée mais ses sucres naturels non raffinés sont bien mieux métabolisés par l'organisme que le sucre blanc par exemple. Résultat, il ne pèse que 20 calories l’unité ! Consommé sans excès, le pruneau ne fait donc pas grossir, alors que sa richesse en fibres (7 g de fibres pour 100 g de pruneaux) en fait un excellent allié minceur. Les fibres accélèrent le sentiment de satiété et retardent la sensation de faim parce que non digestibles, elles restent présentes plus longtemps dans l’estomac. Mais elles limitent surtout le stockage des calories en facilitant l’évacuation par les selles des graisses consommées aux repas.
Consommation recommandée : intégrer les pruneaux à vos repas, mais pensez aussi à eux en cas de fringales. Attention : pas plus de deux par jour en raison de leur effet laxatif !
- Le pruneau bon pour la mémoire ?
D’où viennent les vertus du pruneau pour un cerveau en bonne santé ? Le pruneau contient beaucoup de glucose (sucre) dont le cerveau est un gros consommateur. Cent grammes de pruneaux apportent 24 g de glucose (contre seulement 4 g dans une pomme par exemple). «Le cerveau consomme l’équivalent d’un sucre par heure et 25% du glucose sanguin, alors qu’il ne représente que 2% du poids du corps», précise un médecin nutritionniste.
Consommation recommandée : un ou deux pruneaux par jour durant les repas ou en collation. Si vous en consommez davantage, attention à leur effet laxatif.
- Le pruneau : un excellent coupe-faim !
D’où viennent les vertus coupe-faim du pruneau ? De ses fibres ! Le pruneau en contient beaucoup : 7 g de fibres pour 100 g de pruneaux, soit autant que des flocons d’avoine. Les fibres sont indispensables à l’alimentation pour caler l’appétit (elles facilitent en plus la digestion). Surtout, sachant que l’alimentation moderne tend à privilégier les viandes et laitages. La consommation actuelle de fibres se situe autour de 15 g/j alors que l’apport conseillé est de 30 g/j.
Consommation recommandée : pour limiter les fringales, n’hésitez pas à en mettre dans certains plats. Ils peuvent également être consommés en collation. Attention, sauf en cas de transit, «ne dépassez pas deux pruneaux par jour, pour éviter les dérangements intestinaux», indiquent les nutritionnistes.
- Le pruneau a des vertus antivieillissement
D’où viennent les vertus du pruneau contre le vieillissement cutané ? «Intérêt principal mais méconnu du pruneau : son exceptionnelle richesse en antioxydants», indique un médecin nutritionniste. Il est riche en vitamines antioxydantes qui luttent contre l’apparition des rides. Ce serait le 9e aliment le plus riche en antioxydants, selon une étude américaine (2004) portant sur les capacités des fruits et légumes à absorber les radicaux libres qui sont à l’origine du vieillissement cutané.
Consommation recommandée : «Dès 30 ans, on peut tenter d’en consommer régulièrement, un ou deux par jour», indique le spécialiste. On peut aussi faire des cures de trois mois (1 mois d’arrêt minimum entre chaque cure) à raison d’un ou deux pruneaux par jour.
- Le pruneau antihypertenseur naturel !
D’où viennent les vertus du pruneau contre l’hypertension ? De sa richesse en potassium, dont les vertus hypertensives sont prouvées. Dans 100 g de pruneaux, on trouve 800 mg de potassium, ce qui en fait un des fruits les plus riches en ce minéral. Par ailleurs, «d’une façon générale, le potassium, les flavonoïdes les pruneaux (anthocyanes) préviennent des maladies cardiovasculaires », précise le même médecin nutritionniste.
Consommation recommandée : un ou deux par jour, durant les repas ou en collation. Attention, pas d’abus, le pruneau a des effets laxatifs.
- Le pruneau bien pour les os
D’où viennent les vertus du pruneau contre l’ostéoporose ? Du potassium et du bore qu’il renferme. Ces oligoéléments jouent un rôle essentiel dans la préservation du capital osseux. «Le potassium combat l’acidité du sang qui favorise la déminéralisation osseuse», précise le médecin nutritionniste. Par ailleurs, selon une étude américaine (2004) sur des femmes ménopausées, la prise de 100 g/j de pruneaux durant trois mois augmente la présence d’une enzyme indispensable à la minéralisation de l’os, la phosphatase alcaline.
Consommation recommandée : un ou deux pruneaux par jour en fonction des effets sur votre transit (attention à l’effet laxatif).
- Le pruneau bon pour le tonus !
D’où viennent les vertus énergétiques du pruneau ? De sa richesse en glucides : 100 g de pruneaux apportent 49 g de glucides. Ces glucides sont variés (glucoce, fructose et sorbitol) et assimilés progressivement par l’organisme, ce qui évite les pics d’hyperglycémie et les fringales qu’ils suscitent par la suite. Il est donc vivement conseillé aux plus sportif (ve) s d’entre nous !
Consommation recommandée : elle peut varier en fonction de votre activité physique du jour. Un ou deux pruneaux en cas d’activité faible. Davantage si vous partez en randonnée par exemple. Au-dessus de trois, attention à l’effet laxatif !

http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2010/04/25/article.php?sid=99097&cid=10

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire